Accueil H&K
Recherche:
logo

Prépa Magazine

PrépaMag est le magazine des classes prépas scientifiques. Vous y trouverez des articles de fond sur des thèmes autour de la prépa, qui vous permettront d'enrichir votre culture scientifique, de mieux naviguer dans ces années difficiles et de comprendre ce que l'on attend de vous en cours et aux concours. Il crée un lien entre les élèves en abordant des sujets issus à la fois des études et du quotidien du préparationnaire.

Vous y découvrirez aussi ce que l'on fait après la prépa, en école et au-delà, grâce à des présentations d'écoles, de métiers et d'anciens élèves. Trop souvent, on choisit son école selon son prestige ou sa localisation géographique, en faisant l'impasse sur ce qui est pourtant le plus important, c'est-à-dire le contenu des études, les métiers auxquels elle prépare et la manière dont elle accompagne ses élèves. Vous trouverez dans nos pages les informations et les analyses dont vous aurez besoin pour choisir une école qui vous correspond.

Le magazine a été créé en 2007 par une équipe passionnée par l'enseignement, l'industrie et les sciences; elle est composée d'une vingtaine de personnes, enseignants, ingénieurs et chercheurs. PrépaMag est adossé aux Éditions H&K, bien connues dans les prépas grâce aux Annales des Concours et aux 20 Dissertations.

Vous pouvez lire en ligne la première page de chaque article des derniers numéros à partir des miniatures en haut de cette page.

Voici un exemple de visuel paru dans Prépa Magazine. Cliquez sur l'image pour télécharger le PDF haute résolution.

En alternance à l'ENSTA Bretagne

L'ENSTA Bretagne (« techniques avancées ») permet désormais aux élèves issus de prépa de suivre une formation en alternance.

Le principe : une semaine sur deux, on suit les cours à l'école, le reste du temps on travaille dans une entreprise agréée par l'école. Cela permet d'apprendre par la pratique, de recevoir un salaire pendant ses études, et garantit pratiquement un CDI d'ingénieur dès sa sortie d'école dans une entreprise que l'on connaît et qui nous connaît.

Vous pourrez visiter l'école (à Brest) lors de ses journées portes ouvertes le 28 janvier 2023.

Un robot qui court

Les intelligences artificielles ont permis aux robots d'acquérir des capacités rudimentaires et néanmoins étonnantes. Une difficulté est que la technique actuelle des réseaux de neurones ne permetde perfectionner qu'une seule capacité à la fois. Si une IA sait jouer aux échecs, elle ne sait pas jouer au jeu de go, et inversement. Si on entraîne au jeu de go une IA qui sait jouer aux échecs, elle devient médiocre aux échecs. C'est pourquoi les ingénieurs nous présentent successivement des robots ayant développé une unique nouvelle capacité. Le développement le plus récent est celui d'un robot qui a appris à courir (28 s au 100 m) :

Pour que les robots deviennent capables de plusieurs tâches complexes, il faudra changer la technologie des réseaux de neurones, peut-être en mettant à la file plusieurs réseaux ou en créant un pré-réseau qui dirige vers l'un ou l'autre réseau selon la situation, par exemple si un robot doit tantôt marcher, courir ou ramper.

Un mirador laser anti-cafards

Une équipe de chercheurs d'une université anglaise a développé une tour équipée d'un laser 1 W qui détecte et neutralise les cafards.

La même équipe avait déjà, l'an dernier, réalisé un système analogue pour neutraliser les moustiques.

Tout leur travail est réalisé sur du matériel bon marché et le code est disponible pour tous.

À première vue, on a envie de se réjouir que de pareils auxiliaires automatiques viennent nous prêter main forte contre ces bébêtes embêtantes.

Mais ne nous réjouissons pas trop vite car ces systèmes n'ont aucune conscience du monde qui les entoure. Les intelligences artificielles qui interprètent les images de leurs caméras sont calibrées pour reconnaître les cafards pour l'une, les moustiques pour l'autre, et c'est tout. Et si l'œil d'un enfant venait à s'interposer entre l'émetteur laser et le cafard ?

Par ailleurs, la même technologie peut être utilisée pour créer des armes de guerre, à la manière de « sentinelles » du film Alien 2.

Pire, le matériel étant bon marché et le code source disponible, ces usages dérivés pourraient être utilisés par des groupes ou des individus plutôt que par l'armée – par exemple en visant spécifiquement les yeux ?

La technologie n'est qu'un outil, c'est toujours celui qui l'utilise qui détermine dans quel but elle est employée. Simplement, la technologie avance si vite actuellement dans le domaine de l'IA que les risques augmentent eux aussi très vite.


Suite...

Ce que vous pensez de Prépa Mag

Bernard Castaing, Académicien, Professeur à l'ENS Lyon

Je n'ai pas encore eu l'occasion de vous remercier pour la revue que vous nous avez fait parvenir. En la parcourant, j'ai trouvé les articles de très bonne qualité. J'ai surtout apprécié le souci constant que j'y ai trouvé de démythifier la prépa, ses relations professeur/élève, et de rassurer ces derniers sur leur capacité à surmonter les difficultés.

Je suis désolé en effet de voir tant d'adolescents renoncer à simplement aborder les sciences, découragés par les prédictions alarmistes sur les insurmontables difficultés qu'ils y rencontreraient. Je n'ai pas l'impression, contrairement à ce qu'on entend, qu'ils aient un niveau intellectuel inférieur à leurs prédécesseurs. Je trouve qu'on leur demande beaucoup, et qu'ils y acquièrent une agilité intellectuelle qui leur permettrait facilement de rattraper la culture pointue qui leur manque, si on ne les avait pas auparavant écartés de la voie qu'ils visaient.

Merci donc d'aider à diffuser des idées simples, et de répandre un discours optimiste.


Nicolas Huang, enseignant-chercheur en physique

Encore bravo pour votre magazine instructif et profitable pour tous. Bonne continuation et bon succès à votre excellent magazine.


Étienne Chantrel, ancien élève de l'ENSAE, docteur en économie

J'aime tout particulièrement les articles de mathématiques de la rubrique Muscler l'intuition. Ils permettent de saisir la logique d'ensemble de plusieurs chapitres, ce qui favorise une compréhension globale; voir comment on peut étendre ou généraliser une notion du cours aide à percevoir les limites du programme; la construction intuitive ou logico-historique des notions en début d'article est particulièrement éclairante. Sans compter les « trucs et astuces » !


Jonathan Mayan, élève en prépa

Je suis un de vos (nombreux) lecteurs, en sup, et je souhaitais avant tout vous remercier pour la qualité de votre travail. Particulièrement la rubrique « Comment réussir les oraux? » du dernier numéro, qui a grandement participé à ma réussite aux oraux aux petites mines (16,1 de moyenne) et toute l'année par son contenu précieux lors des kholles. J'apprécie également « L'épreuve de lettres », mine d'inspiration extrêmement utile...