Accueil H&K
Recherche:
logo

Prépa Magazine

PrépaMag est le magazine des classes prépas scientifiques. Vous y trouverez des articles de fond sur des thèmes autour de la prépa, qui vous permettront d'enrichir votre culture scientifique, de mieux naviguer dans ces années difficiles et de comprendre ce que l'on attend de vous en cours et aux concours. Il crée un lien entre les élèves en abordant des sujets issus à la fois des études et du quotidien du préparationnaire.

Un cours d'algèbre linéaire en ligne

L'algèbre linéaire de sup a maintenant un cours en ligne ! Élaboré par un enseignant en prépa avec la collaboration de l'école des Mines d'Alès, il est disponible à cette adresse.

Un rat commandé par un cerveau humain

Des chercheurs chinois ont combiné plusieurs techniques connues pour réaliser une expérience spectaculaire (et inquiétante): contrôler les mouvements d'un rat par un cerveau humain. Plus précisément, il s'agissait pour les humains de guider un rat dans un labyrinthe en le faisant aller à gauche, à droite ou tout droit. Les commandes étaient suivies par le rat 98% du temps.

Pour réaliser cela, l'équipe a d'abord interfacé des puces électroniques avec le cerveau d'un rat pour stimuler les zones de son cerveau reliées à ses moustaches (afin de le faire tourner à gauche ou à droite) et à la zone associée à la « récompense » (pour le faire avancer).

Côté humain, les expérimentateurs étaient coiffés d'un appareil enregistrant un électroencéphalogramme, ce qui suffisait à détecter s'ils souhaitaient lever le bras gauche ou le bras droit; le clignement des yeux, enregistré par une caméra, indiquait d'aller tout droit.

Enfin, les signaux se propagaient par des câbles côté humain, par Bluetooth côté rats.

L'ère des missiles hypersoniques

Dans les années 1960, la compétition pour la suprématie mondiale entre les États-Unis et l'URSS prenait – entre autres – la forme d'une course aux missiles, chaque pays cherchant à dépasser l'autre en nombre et en portée de vecteurs porteurs d'explosifs conventionnels ou nucléaires.

Dans les années 1980, le président américain Ronald Reagan chercha à dépasser cette compétition en créant un bouclier anti-missile qui aurait été capable d'arrêter tous les missiles adversaires en vol, avant qu'ils ne touchent leur cible. Ce projet baptisé « Guerre des étoiles » (en référence au film), était en fait un bluff visant à démoraliser les dirigeants soviétiques et à les inciter à déverser des sommes considérables (qu'ils n'avaient pas) dans de nouvelles recherches.

Aujourd'hui encore, aucun système anti-missile n'est hébergé dans des satellites, mais les systèmes qui tirent depuis le sol des missiles intercepteurs de missiles ont fait d'énormes progrès (l'anti-missile explose à proximité du missile en vol pour le détruire). L'actualité nous a fait connaître les noms de certains de ces systèmes: les Étatsuniens utilisent des Patriot, les Russes des S-400, les Israéliens parlent d'un dôme de fer. La Chine, l'Inde et la France (antimissiles Aster) sont les trois autres pays disposant d'armes anti-missiles.

Après l'impasse de la course aux missiles, on s'orientait donc vers une impasse « missile vs anti-missiles ». L'imagination n'étant jamais en reste dans le domaine militaire, la phase suivante est venue des missiles hypersoniques, ceux dont la vitesse atteint au moins Mach 5, ce qui les rend très difficile à intercepter, d'autant que le temps laissé aux forces ennemies pour réagir devient très faible. En outre, ces missiles de nouvelle génération modifient en permanence leur trajectoire de quelques centaines de mètres vers le haut, le bas, la gauche, la droite, de sorte que même si un anti-missile anticipait correctement leur trajectoire globale, il aurait bien du mal à se rapprocher suffisamment du missile au moment critique pour le neutraliser.

La Russie est pour l'instant le seul pays à maîtriser cette technologie: missiles Zirkon (Mach 7, portée de 600 km) en 2015, Kinjal (Mach 10, 2000 km) début 2018 et Avantgarde (Mach 20, 6000 km) fin 2018. Les experts estiment qu'il faudra au moins une quinzaine d'années avant que des systèmes anti-missiles efficaces ne soient mis au point. D'ici là, les porte-avions et les bases de l'OTAN sont nus.

Ajoutons que ces missiles hypersoniques seront prochainement embarqués dans des lanceurs, comparables à de petites fusées, qui leur permettront de démarrer avec une altitude proche de l'espace et une vitesse de Mach 5. Ils pourront ainsi toucher une cible n'importe où dans le monde depuis n'importe quelle direction. Sachant que les États-Unis ont déployé leurs anti-missiles au nord de leur pays, pour intercepter des missiles provenant de Russie en passant par le pôle nord, la perspective que ces missiles passent désormais par le pôle sud les inquiète.

La France vient d'annoncer qu'elle va tenter de rattraper son retard en testant un premier missile hypersonique en 2021.


Suite...

Vous y découvrirez aussi ce que l'on fait après la prépa, en école et au-delà, grâce à des présentations d'écoles, de métiers et d'anciens élèves. Trop souvent, on choisit son école selon son prestige ou sa localisation géographique, en faisant l'impasse sur ce qui est pourtant le plus important, c'est-à-dire le contenu des études, les métiers auxquels elle prépare et la manière dont elle accompagne ses élèves. Vous trouverez dans nos pages les informations et les analyses dont vous aurez besoin pour choisir une école qui vous correspond.

Le magazine a été créé en 2007 par une équipe passionnée par l'enseignement, l'industrie et les sciences; elle est composée d'une vingtaine de personnes, enseignants, ingénieurs et chercheurs. PrépaMag est adossé aux Éditions H&K, bien connues dans les prépas grâce aux Annales des Concours et aux 20 Dissertations.

Vous pouvez lire en ligne la première page de chaque article des derniers numéros à partir des miniatures en haut de cette page.

Si PrépaMag vous plaît, vous pouvez vous abonner pour les prochains numéros.



Ce que vous pensez de Prépa Mag

Bernard Castaing, Académicien, Professeur à l'ENS Lyon

Je n'ai pas encore eu l'occasion de vous remercier pour la revue que vous nous avez fait parvenir. En la parcourant, j'ai trouvé les articles de très bonne qualité. J'ai surtout apprécié le souci constant que j'y ai trouvé de démythifier la prépa, ses relations professeur/élève, et de rassurer ces derniers sur leur capacité à surmonter les difficultés.

Je suis désolé en effet de voir tant d'adolescents renoncer à simplement aborder les sciences, découragés par les prédictions alarmistes sur les insurmontables difficultés qu'ils y rencontreraient. Je n'ai pas l'impression, contrairement à ce qu'on entend, qu'ils aient un niveau intellectuel inférieur à leurs prédécesseurs. Je trouve qu'on leur demande beaucoup, et qu'ils y acquièrent une agilité intellectuelle qui leur permettrait facilement de rattraper la culture pointue qui leur manque, si on ne les avait pas auparavant écartés de la voie qu'ils visaient.

Merci donc d'aider à diffuser des idées simples, et de répandre un discours optimiste.


Nicolas Huang, enseignant-chercheur en physique

Encore bravo pour votre magazine instructif et profitable pour tous. Bonne continuation et bon succès à votre excellent magazine.


Étienne Chantrel, ancien élève de l'ENSAE, docteur en économie

J'aime tout particulièrement les articles de mathématiques de la rubrique Muscler l'intuition. Ils permettent de saisir la logique d'ensemble de plusieurs chapitres, ce qui favorise une compréhension globale; voir comment on peut étendre ou généraliser une notion du cours aide à percevoir les limites du programme; la construction intuitive ou logico-historique des notions en début d'article est particulièrement éclairante. Sans compter les « trucs et astuces » !


Jonathan Mayan, élève en prépa

Je suis un de vos (nombreux) lecteurs, en sup, et je souhaitais avant tout vous remercier pour la qualité de votre travail. Particulièrement la rubrique « Comment réussir les oraux? » du dernier numéro, qui a grandement participé à ma réussite aux oraux aux petites mines (16,1 de moyenne) et toute l'année par son contenu précieux lors des kholles. J'apprécie également « L'épreuve de lettres », mine d'inspiration extrêmement utile...