Accueil H&K
Recherche:
logo

Actualités


Big Brother lira tous vos messages (2021-03-17)


Lorsque vous envoyez un message privé à un ami, à un parent, vous faites l'hypothèse que ce qu'il contient restera entre vous. Au pire, le destinataire le partagera de sa propre initiative. Normalement, avec un mail, un MP sur Instagram ou un tchat sur WhatsApp, vous pouvez dire ce que vous voulez, entre personnes qui se comprennent.

L'Union européenne vient de s'engager sur une voie qui conduira à l'extinction de ce large fragment de votre vie privée. En effet, la Commission européenne a souhaité contraindre les entreprises de technologie à fouiller chacune de vos communications à la recherche de contenus illégaux. Le Parlement européen vient d'accepter cette mesure.

L'examen des communications existe déjà pour les messages publics, par exemple sur Facebook ou sur les forums des journaux. Elle est réalisée d'abord par des programmes de filtrage, éventuellement complétés par des intelligences artificielles, puis terminée manuellement. Cette censure est confiée à des entreprises, des associations, des gouvernements.

Pour l'instant, cette fouille de vos communications ne recherchera que des contenus « pédophiles ». Mais cela pose déjà plusieurs problèmes:



Surtout, l'expérience des vingt-cinq dernières années montre que les campagnes contre la liberté d'expression sur Internet commencent toujours par un épouvantail comme la pédophilie. Qui voudrait voter contre les prédateurs d'enfants ? D'ailleurs, au Parlement européen, tous les partis ont massivement voté pour la mesure, sauf un, plus clairvoyant ou plus courageux : les écologistes. Toute la mécanique permettant le filtrage sera ainsi mise en place.

Ensuite, elle pourra monter en puissance à mesure que le champ d'application sera progressivement étendu : ne faudrait-il pas aussi rechercher les terroristes ? Les fanatiques susceptibles de commettre des actes terroristes ? Ou tous les « fanatiques », sans précision ? Plus généralement, ceux qui représentent un risque pour la socitété ? Rapidement, il faudra rechercher tout ce que la loi interdit, et la liste des propos illégaux est fort longue.

Si cet avenir ne vous plaît pas, il n'y a qu'une chose que vous puissiez faire : en parler autour de vous.

Les autres actualités de 2021